lundi 2 mai 2011

Atelier de Tim McDonald/
La série Ocean Park très connue du peintre Richard Diebenkorn regroupe plus de 140 peintures. La série a été source de fascination et d'innombrables interprétations. Plusieurs interprètent les tableaux comme des paysages aériens, d'autres sont davantage intéressés par la rigueur des compositions, la structure picturale, la couleur, la forme, l'échelle et la géométrie. D'autres encore, se concentrent sur les références historiques en tentant de situer le travail de Diebenkorn afin de pouvoir donner un sens au travail par la compréhension de sa position au sein de l'expressionnisme abstrait.

Le groupe de Tim McDonald se voit donc confier la tâche d'approcher la série Ocean Park selon un point de vue décidément différent ; ne pas être concerné par la découverte de la signification du travail mais plutôt d'injecter des mensonges volontaires et audacieux aux travaux dès le départ (mensonge no.1 - la série est rebaptisée « Sections », mensonge no.2  - les tableaux doivent être lus comme des « sections » d'un espace continu ; ils sont tous reliés les uns aux autres et peuvent donc être considéré comme des représentations à l'échelle de la structure, la forme, la lumière, la couleur et l'atmosphère d'un lieu.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire